Recherche Avancée
we found 0 results
Your search results

Le PTZ+ (Prêt à Taux Zéro)

Il permet de financer une partie de l’achat ou de la construction de la résidence principale. Pour y avoir droit, il ne faut pas dépasser un montant de revenus maximum. La plupart du temps, il ne faut pas non plus avoir été propriétaire de son domicile durant les 2 années précédant le prêt. Le montant du PTZ accordé dépend de la zone où se situe le futur logement. Il est possible de le compléter avec un ou plusieurs autres prêts.

De quoi s’agit-il ?

Le PTZ est un prêt aidé par l’État. L’emprunteur devra rembourser le montant du PTZ, sans avoir à payer d’intérêts. Il doit servir à financer l’achat ou la construction de la future résidence principale de l’emprunteur.

Le PTZ ne peut pas financer la totalité de l’opération. Il doit donc être complété par un (ou plusieurs) autre prêt (bancaire,…)

Pour qui ?

Le PTZ + est ouvert aux personnes physiques. 

Pour pouvoir prétendre au PTZ Plus, les futurs occupants du logement doivent être « primo accédant », c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas avoir été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux années précédant l’offre de prêt, qu’ils l’aient achetée, héritée ou qu’ils aient bénéficié d’une donation.

Les futurs occupants du logement peuvent en revanche être propriétaires d’une ou plusieurs résidences secondaires (investissements locatifs ou de parts dans une SCPI)

Pour quel logement ?

Le PTZ sert à financer :

  • la construction d’un logement, avec ou sans des frais d’achat de droits à construire ou du terrain à bâtir,

  • ou l’achat d’un logement en vue de sa 1re occupation,

  • ou la transformation d’un local existant en logement (exemple : aménagement d’un local commercial en logement).

    Le PTZ peut également financer la construction ou l’achat simultané de dépendances (garage, place de parking, …).