Your search results

Immobilier Grand Paris : palmarès des hausses de prix autour des gares

Posted by admin on mars 29, 2020
| 0

Autour de certaines stations du Grand Paris les prix des appartements anciens ont bondi de plus de 50 % sur dix ans. Des hausses qui profitent surtout aux stations déjà existantes alors que d’autres ne ressentent pas encore les effets d’un projet qui ne sera finalisé qu’en 2030.

Dans ces gares, les prix avancent plus vite que les travaux. Alors que la fin des chantiers pour certaines stations du Grand Paris Express n’est pas attendue avant 2030, nombre d’experts anticipent une envolée de l’immobilier à leurs abords. Dans leur dernière note trimestrielle, les notaires franciliens ont observé cette tendance pour les appartements anciens vendus dans un périmètre de 800 mètres autour des stations du futur Grand Paris Express depuis 2008. Si « l’effet Grand Paris » est difficilement mesurable de manière isolée, les notaires relèvent néanmoins une augmentation fulgurante des prix aux abords de certaines stations.

Saint-Ouen s’envole

Et la palme revient à la station de « Saint-Ouen RER », bientôt reliée par la ligne 14, où les notaires ont observé une envolée de 76 % du prix des appartements anciens entre 2008 et 2019 ! Soit trois fois plus que la hausse moyenne observée entre 2010 et 2020 par Meilleurs Agents sur l’ensemble de la commune de Seine-Saint-Denis . L’allongement de la ligne 14 doit également marquer un arrêt à « Mairie de Saint-Ouen », où les prix aux alentours ont bondi de 68 % pour s’établir à 5.370 euros/m².

Si l’on poursuit le tracé de la ligne 14 vers Paris, on observe qu’aux abords des stations « Porte de Clichy » et « Pont Cardinet », l’augmentation des prix est également significative avec une hausse respective du mètre carré de 55 % et 64 %.

Grand écart

Sur le passage de la future ligne 15, l’effet gare s’est aussi manifesté du côté des stations « Pont de Sèvres », « Bois-Colombes » et « Bécon-les-Bruyères » avec une augmentation de près de 50 % depuis 2008 pour chacune d’entre elles.

De manière générale, malgré la proximité d’une gare, « les prix des appartements restent essentiellement représentatifs des zones géographiques dans lesquelles ils s’inscrivent », soulignent les notaires. Pour une même ligne de métro et compte tenu de leurs étendues (la ligne 15 notamment sera longue de 75 km et couvrira trois départements), les écarts entre les prix peuvent être ainsi considérables d’une station à l’autre.

Autour de la gare de Bagneux, par exemple, le prix du mètre carré revient à 4.320 euros quand il atteint 6.100 euros/m² à la station suivante « Châtillon-Montrouge ». Deux stations plus loin à « Issy RER » c’est un prix de 7.410 euros qui est observé (soit 72 % plus cher que vers Bagneux).

Décalage

Il reste difficile d’affirmer que les hausses parfois spectaculaires observées par les notaires sont uniquement liées au projet du Grand Paris Express. Sur les lignes 16, 17 et 18, seuls les secteurs déjà dynamiques comme « Versailles Chantier » ou « Massy Palaiseau » affichent en réalité des hausses significatives.

L’effet Grand Paris ne joue pas encore pour la plupart des stations de ces futures lignes. A proximité des gares de Clichy Montfermeil, Sevran ou du Bourget les prix y ont même baissé depuis 2008. Sans surprise, l’effet Grand Paris profite donc surtout aux gares déjà reliées au réseau francilien et situées dans des secteurs attractifs. Mais l’avancée du projet devrait renforcer l’attractivité des secteurs moins dynamiques avec des perspectives de hausse à la clef.

Source : Les Echos – Février 2020.

DEMANDE D'INFORMATION

Nom (*)

Prénom (*)

Numéro de téléphone (*)

E-mail (*)

Merci de préciser ci-dessous votre projet : ville(s), budget, nbre de pièces,...

(* obligatoire)